Woman carrying groceries in bicycle basket
Alimentation
Accueil > Mes éco-gestes > Alimentation > Des repas moins énergivores

Des repas moins énergivores

Comment bien manger tout en économisant de l’énergie ?

Manger à sa faim tout en veillant à ne pas gaspiller trop d’énergie, cela paraît a priori antinomique, tant notre alimentation est intrinsèquement énergivore.

Mais il suffit de connaître quelques astuces afin de pouvoir de sustenter de manière tout à fait responsable… et savoureuse.

La recette, c’est ce triangle magique : pour mes repas, dans la mesure du possible, je cuisine (c) des produits locaux (b) achetés si possible en vrac (a).

- J’achète mon fromage à la coupe et mes céréales en vrac, ce qui crée une économie évidente d’emballage ; en plus, je choisis la quantité exacte dont j’ai besoin. Les enseignes de la grande distribution s’y mettent : chez Auchan, sont disponibles céréales, pâtes, café, biscuits… Du côté de E. Leclerc, Super-U et Carrefour, le vrac se développe aussi, au rayon bio.

- Je mange des produits locaux achetés par exemple en circuit court, comme le proposent la Ruche qui dit oui ou les AMAP. L’achat local permet de réduire les dépenses d’énergie et la pollution atmosphérique.

- Je cuisine ! Déjà, c’est meilleur pour la santé et pour le palais. Mais surtout, moins j’achète de plats préparés, plus je préserve la planète. En effet, les produits transformés ont nécessité une énergie considérable à travers les différentes étapes de production : chauffage, refroidissement, séchage, fabrication d’additifs, conditionnement, stockage…

4800, c’est le nombre de kilos TEP (1) consommé par l’industrie agro-alimentaire en 2009, soit 14 % de l’énergie brute totale utilisée par l’industrie*

Sachant que ces produits industriels représentent désormais les 80 % de l’alimentation d’une famille, le retour, au moins partiel, à des produits bruts, s’impose afin de réaliser des économies d’énergie à grande échelle.


(1)   Tonne d’équivalent pétrole : unité de mesure utilisée dans l’industrie et l’économie incluant le gaz, l’électricité, les énergies renouvelables, le pétrole et les combustibles minéraux solides
*Source : Ministère du développement durable

Chloé Schmidt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>